Partager sur
Facebook

Les données naturalistes sur les terrains militaires

Les militaires, les scientifiques ou encore les associations qui interviennent dans la gestion des espaces naturels des sites militaires collectent de nombreuses données naturalistes issues de leurs observations.

Les objectifs de l'action et les résultats attendus

Les données naturalistes sont des informations précieuses qui contribuent à :

  • Améliorer la connaissance du patrimoine naturel présent sur les terrains militaires
  • Prendre en compte les enjeux liés à la biodiversité dans la planification des activités et des projets militaires
  • Mettre en œuvre d’actions d’entretien et de restauration en faveur de la biodiversité

Le LIFE NaturArmy doit améliorer le transfert des données récoltées sur les terrains militaires vers les outils nationaux de centralisation de la connaissance naturaliste. Il s’agit de : 

Afin d’avoir une connaissance plus fine des enjeux liés à la biodiversité sur les terrains militaire, une méthodologie claire de transfert des données acquises sur terrain militaire doit être produite. La remontée des données écologiques sur les terrains militaires sera structurée en cohérence avec le format de données du Système d’Information sur la Nature et les Paysages (SINP). Elle doit permettre à tout producteur de données de transférer ses données selon un protocole adapté.

L’ensemble des données naturalistes doit être à la disposition des Armées, en amont de tout projet d’aménagement ou de nouvelles activités sur un site Natura 2000 afin de limiter leurs impacts.

Un prototype d’outil d’analyse géographique est en cours d’expérimentation. Son développement et son expérimentation dans le cadre du LIFE NaturArmy permettra par la suite son déploiement à l’échelle nationale dans GEOSID.

Crédits : FCEN

Où en est-on ?

Les partenaires du projet