Partager sur
Facebook

Partager sur
Twitter

Partager sur
Linkedin

Militaires et biodiversité

Le ministère des Armées dispose d’un domaine de 250 000 hectares en grande partie utilisé pour l’entraînement des forces armées. Les terrains militaires, d’accès réglementé, ont échappé à l’étalement urbain, à certains modes d’agriculture intensive et à l’industrialisation et présentent de ce fait un intérêt faunistique et floristique souvent remarquable : 

  • 200 000 hectares de terrains militaires font l’objet d’au moins un classement en faveur de la protection de la biodiversité (ZNIEFF, Natura 2000…)
  • 20% des terrains militaires sont intégré au réseau européen de protection de la biodiversité, “Natura 2000”.
Entraînement 2e RIMa – Camp d’Auvours

Titre : Entrainement militaire
Source : © SGA Com

Natura 2000 et terrains militaires

Natura 2000 qu'est ce que c'est ?

Natura 2000 est le nom d’un réseau de sites écologiques dans l’Union Européenne identifiés pour la rareté ou la fragilité de leurs espèces sauvages, animales ou végétales, ainsi que de leurs habitats

0 Hectares

du réseau Natura 2000 sont des emprises militaires !
C’est presque 1/5ème de la surface occupée par le ministère des Armées !

La désignation d’un site Natura 2000 repose sur les objectifs :

  • de conservation et de préservation des habitats naturels et des espèces faunistiques et floristiques particulièrement remarquables
  • de conciliation des activités humaines avec les enjeux liés à la biodiversité
 

Deux directives européennes sont à l’origine de ce plus grand réseau de zones protégées au monde :

  • la directive « Oiseaux » de 1979 qui définit des Zones de Protection Spéciale (ZPS)
  • la directive « Habitats, Faune, Flore » de 1992 qui définit des Zones Spéciales de Conservation (ZSC)

Les ZPS et les ZSC forment ce que l’on appelle le réseau Natura 2000. 

Pour en savoir plus :
Site du Ministère de la Transition Ecologique
Site du centre de ressource Natura 2000

Le réseau Natura 2000 représente aujourd’hui : 

0 sites

Natura 2000 en Europe

0 %

de la surface terrestre du territoire de l’Union Européenne et 6 % de la surface des mers qui l’entourent

0 sites

Natura 2000 en France

0 %

de la surface terrestre de France métropolitaine (soit 7 millions d’hectares) et 33 % de la surface marine

Le MINARM et le réseau des Conservatoires d’espaces naturels

Afin de préserver la biodiversité de ses terrains, et de veiller au respect de la politique gouvernementale en matière de biodiversité, le ministère des Armées s’appuie sur des partenariats écologiques.

La Fédération des Conservatoires d’espaces naturels est l’un des partenaires écologiques les plus importants et les plus anciens du ministère des Armées.

Les premières conventions locales de partenariat entre des Conservatoires d’espaces naturels et des terrains militaires remontent aux années 1990. D’abord uniquement locale, la collaboration entre armées et Conservatoires a ensuite été portée au niveau national avec la signature d’une convention cadre en 2009, renouvelée en 2015 pour 10 ans.

Conscient de la richesse écologique des espaces militaires, les Conservatoires d’espaces naturels proposent leurs expertises et leur savoir-faire au Ministère des Armées afin de préserver cette biodiversité remarquable. En proposant des outils et des solutions adaptées, en concertation avec les camps, les Conservatoires d’espaces naturels permettent de concilier la vocation opérationnelle des terrains militaires avec la préservation de la biodiversité. C’est l’une des raisons essentielles du succès de cette collaboration !

Ce partenariat a notamment permis le portage de trois programmes LIFE en lien avec les terrains militaires : LIFE Défense Nature 2Mil de 2012 à 2017, LIFE NaturArmy et LIFE La Valbonne  depuis 2019.

Les chiffres-clés du partenariat entre les terrains militaires et le réseau des Conservatoires :

    • 1er partenariat local en 1991 (aérodrome de Marigny-le-Grand – CEN Champagne-Ardenne)
    • 12 ans de partenariat à l’échelle nationale
    • 52 camps militaires gérés avec les CEN soit plus de 80 000 hectares (dont 18 000 en Natura 2000)
    • 3 programmes LIFE sur les terrains militaires en partenariat avec le réseau des Conservatoires d’espaces naturels

Consultez la brochure dédiée au partenariat CEN et Armées

Les autres partenaires écologiques du Ministère des Armées

La Ligue pour la Protection des Oiseaux

Avec laquelle a été signé un protocole d’accord en 2011, renouvelé en 2018 fixant un programme commun d’actions (inventaires avifaunistiques, plans nationaux d’actions en faveur d’espèces menacées, observatoire de l’avifaune sur les sites du MINARM et participation à l’opération « refuges LPO »).

Le MINARM et la LPO collaborent également pour la préservation du Gypaète barbu, espèce pour laquelle il existe un plan national d’actions.

L’Office National des Forêts 

Assure la gestion de plus de 80 000 hectares du domaine boisé du MINARM.

Le Muséum National d’Histoire Naturelle

Est un partenaire récent (2019) du MINARM. Complémentaire au programme LIFE NaturArmy, le partenariat avec le Muséum prévoit le développement d’une méthode pour évaluer la biodiversité présente sur les terrains militaires et définir une stratégie pour récupérer les données de biodiversité. Limité à 5 à 7 sites pilotes pour le moment, l’objectif du partenariat est d’obtenir un modèle de gestion écologique efficient et adapté à tous les sites militaires, contribuant ainsi à la stratégie ministérielle de biodiversité prévue par le LIFE NaturArmy.

Les partenaires du projet