Partager sur
Facebook

Partager sur
Twitter

Partager sur
Linkedin

L’opération Fréquence 2021 s’est déroulée du 1er mars au 31 mai 2021, en partenariat avec le ministère des Armées dans le cadre du LIFE NaturArmy. Fréquence Grenouille 2021 : c’est terminé, mais la protection des zones humides ne s’arrête pas là ! Retour sur cette édition 2021.

 

Le Lancement remarqué de l’opération nationale Fréquence Grenouille s’est déroulé le 1er mars sur le camp militaire d’Avon. Madame Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, présente à l’évènement, a salué le partenariat entre les Conservatoires d’espaces naturels et son ministère. Philippe Sauvage, président du Conservatoire d’espaces naturels de Nouvelle-Aquitaine, Christophe Lépine, président de la Fédération des Conservatoires d’espaces naturels et Rémi Luglia, président de la Société nationale de la protection de la nature ont ouvert la manifestation Fréquence Grenouille pour une durée de trois mois.

Lancement de l’opération Fréquence Grenouille sur le camp d’Avon (Crédits photos : FCEN)

Au cours de ces 3 mois, petits et grands ont pu découvrir les zones humides lors des animations 2021, ce sont près de 350 animations qui se sont déroulées sur tout le territoire national. Chaque participant a pu comprendre avec intérêt l’importance de la préservation des zones humides au travers d’outils Fréquence Grenouille. Plus de 5 000 miniguides sur les amphibiens et la vie des mares ont été distribués aux participants !

Animation – Crédits : CEN Allier

Ces animations ont été mises en lumière par la presse nationale et régionale. Le bilan général de cette édition sera disponible en début d’automne.

Même si Fréquence Grenouille 2021 est terminé, la protection des zones humides ne s’arrête pas là !

Grenouille Verte – Crédits : CEN Franche-Comté

Retrouvez les actions des Conservatoires d’espaces naturels sur www.reseau-cen.org

Les 28 et 29 juin prochains, les agents du ministère des Armées et les Conservatoires d’espaces naturels impliqués dans le LIFE NaturArmy et le LIFE La Valbonne se rassembleront sur le camp de La Valbonne. Ce sera l’occasion de :
  • découvrir les premières avancées du LIFE
  • d’organiser des rencontres thématiques
  • d’accueillir le LIFE Criquet de Crau, nouveau LIFE qui implique le ministère des Armées sur la biodiversité de ses sites.

Vaste emprise militaire de plus de 850 hectares, le Camp d’Auvours est situé à proximité du Mans, sur les communes de Champagné, Saint-Mars-la-Brière, Soulitré, Ardenay-sur-Mérize. Le 2ème régiment d’infanterie de Marine l’utilise pour parfaire l’instruction du personnel.

Depuis 2014, le partenariat avec le  Conservatoire d’espaces naturels des Pays de la Loire (CEN) a permis d’élaborer un plan de gestion des milieux ouverts du site et de réaliser des travaux de restauration des tourbières.

A l’instar de nombreux autres terrains militaires, le Camp d’Auvours est depuis 150 ans préservé de l’urbanisation et de l’agriculture intensive. Des habitats naturels, une faune et une flore très typiques, avec de nombreuses espèces rares et menacées, vivent donc dans les landes, tourbières, pelouses sablonneuses et forêts alluviales du Camp d’Auvours.

Le renouvellement, ce 29 mai 2021, de cette convention, élargie à des espaces du camp jusqu’alors non concernés par ce partenariat s’inscrit dans le cadre du projet européen LIFE NaturArmy, piloté par le ministère des Armées.

Les objectifs de la mise en œuvre de cette convention seront notamment :

  • renouvellement du plan de gestion du site
  • accompagnement de l’armée par le Conservatoire d’espaces naturels des Pays de la Loire à la fois sur la réglementation liée à Natura 2000 et sur la gestion adaptée des pare-feux, landes, pelouses et zones tourbeuses du site.

Contact :

Antoine Avrilla, chargé de mission au Conservatoire d’espaces naturels des Pays de la Loire

Mail : a.avrilla@cenpaysdelaloire.fr

Tél. : 02 43 77 17 65

Navigation des articles